Laurent Loison

Chargé de recherche au CNRS, Historien et philosophe des sciences de la vie, IHPST (UMR 8590, Paris-1 Panthéon-Sorbonne, CNRS)

Cursus académique

2016-

Chargé de recherche au CNRS (CR2) en histoire et philosophie des sciences de la vie. Unité d'accueil : Institut d'Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (UMR 8590, CNRS, Paris-1 Panthéon-Sorbonne).

2013 - 2015

Post-doctorant en histoire de la biologie dans le cadre du programme franco-allemand ANR/DFG POLCELL ("La politique du vivant: étude de la genèse et de la réception de la théorie cellulaire en France et en Allemagne, ca 1800-1900"), programme dirigé par Marion Thomas (Université de Strasbourg) et Florence Vienne (Université de Braunschweig). Contrat post-doctoral de deux ans (septembre 2013-août 2015) réalisé à l'Université de Strasbourg au sein du DHVS (UMR SAGE 7363).

2013

Qualification CNU aux fonctions de Maître de Conférences, 17e section (Philosophie).

2009

Qualification CNU aux fonctions de Maître de Conférences, 72e section (Epistémologie, Histoire des Sciences et des Techniques).

2008

Docteur en histoire des sciences et des techniques, université de Nantes. Mention très honorable avec félicitations à l'unanimité du jury.
Titre de la thèse : Les notions de plasticité et d’hérédité chez les néolamarckiens français (1879-1946), Eléments pour une histoire du transformisme en France. Composition du jury :

  • Rapporteurs :
    • M. Jean Gayon (Professeur, Université Paris 1)
    • M. Michel Morange (Professeur, Université Paris 6, ENS)
  • Examinateurs :
    • M. Richard Burian (Professeur, Virginia Tech University, Etats-Unis)
    • M. Jean-Louis Fischer (CNRS, Centre Koyré, Paris)
    • Mme Marion Thomas (Maître de Conférences, Université de Strasbourg)
  • Directeur de thèse :
    • M. Stéphane Tirard (Maître de Conférences HDR, Université de Nantes)

 

2004

Inscription en thèse à l'université de Nantes, sous la direction de Stéphane Tirard.

2002 – 2004

Diplôme d'Etudes Approfondies en épistémologie, histoire des sciences et des techniques à l'Université Paris 7-Denis Diderot. Mémoire réalisé sous la direction de Stéphane Tirard. Sujet : Le transformisme de Julien Costantin (1857-1936), Enjeux et limites d'une théorie néolamarckienne . Mention Très Bien.

2003

Agrégation externe des Sciences de la Vie et de la Terre (option Sciences de la Terre).

1999 – 2000

Maîtrise de biologie générale et de géologie (Université Louis Pasteur, Strasbourg 1). Mention Bien. CAPES externe des Sciences de la Vie et de la Terre (SVT)

1997 – 1998

BCPST 2e année (Lycée Jean Rostand, Strasbourg). Admis au concours commun des écoles d'agronomie (INA, ENSA, ENITA).

Contact : laurentloison@yahoo.fr

Dernière mise à jour : Mars 2017